CARE / Tendances 2018

Bonjour à tous, après notre article In Corpore, l’Agence Krème vous propose d’approfondir le sujet avec un focus sur les grandes tendances du CARE (lifestyle, santé, beauté, hygiène et soi).

Parmi les topics en devenir, on retrouve le sommeil et le bien manger. Mais on trouve aussi l’ultra personnalisation produit, la japan beauty et le lifestyle des jeuniors (60-75 ans). Des points de détails et/ou des sujets de sociétés, témoins d ‘un monde qui évolue vers un concept de bien-être et de soin centré sur les besoins personnels.

01. Tech Care : quand la technologie renforce son rôle d’assistant personnel bien-être

Accélération des rythmes de vie, manque de temps, être en forme n’a jamais semblé être un objectif aussi difficile à atteindre. Heureusement la technologie prend le relais pour s’assurer de notre bien-être quotidien.

Alors que bien dormir et bien manger (1) restent des préoccupations centrales, on voit se développer des approches healthcare et beautycare ultra personnalisées liée à l’innovation technologique. Grâce à la data, les objets connectés veillent sur la qualité de notre sommeil, nous renseignent sur nos besoins alimentaires et nous accompagnent dans le métro comme à la salle de sport.

Le déploiement de nouvelles apps et d’objets tech, utilisant l’intelligence artificielle et le machine learning, illustrent cette tendance de la technologie à renforcer son rôle d’assistant personnel en assistant bien-être. Résultats : programmes sportifs, detox, routines sur-mesures sont maintenant à portée de smartphones.

02. Nature care : la recherche de naturalité, sans filtre et sans additif

Retrouver du temps pour soi et en faire bon usage pour une meilleure hygiène de vie. Voilà ce que promettent les objets connectés mais aussi les nouvelles tendances beauté et santé.

Ainsi se développent de nouvelles spiritualités qui recherchent l’harmonie entre le corps et l’esprit. Ingrédients bio, aromathérapie, massage… La demande de naturalité est le pendant d’un univers sur-connecté en quête d’expériences réelles et « vraies », sans filtres et sans additif. L’apothicaire moderne, le thé, les herbes et les épices (2), la pratique de la méditation, mais aussi les chrono-rituels et les bonnes habitudes sont à nouveau au centre des sujets liés au soin et au bien-être.

Ce retour au naturel s’accompagne d’une approche du corps plus positive (anti bodyshame, pobody, etc.). La beauté diverse, plurielle et sans âge, est devenue populaire et tendance.

03. Age care : vieillir en beauté

La tendance est aux «jeuniors » (3). Jusqu’à présent la silver economy s’est plutôt attachée aux problématiques de l’âge (maladie, dépendance, etc.).  Ces jeunes vieux, néo-retraités entre 60 et 75 ans, sont prêts à profiter de la vie. Ils veulent vivre ces années comme une source d’épanouissement personnel.

Retrait social et repli familial caractérisaient les générations précédentes. Mais les jeuniors n’entendent pas se fermer au monde. « Enfants de la société de consommation moderne », ils sont les clients d’une économie de loisirs et de plaisirs. Et ils veulent « vieillir en beauté » svp (4).

Des centres d’intérêts et des attentes nouvelles qui incitent à repenser l’offre Care proposée aux futurs « seniors » tant en terme de soins et santé que de lifestyle.

04. Beauty care : Japan beauty

Après la Corée, c’est au tour du Japon d’investir nos salles de bain, et on s’en réjouit. La cosmétique nippone profite de l’embellie économique pour augmenter son influence. Via l’introduction de nouveaux concepts, entre tradition et hightech, elle bénéficie d’un véritable succès commercial (5).

28% de la population japonaise est âgée de plus de 65 ans. Les acteurs locaux de la beauté ont exploité cette tendance démographique en développant une importante offre de soins anti-âge. Mais la force de la japan beauty, c’est son mélange de rituels immuables (layering) et de produits naturels (eau de riz, thé vert, algues). Aujourd’hui son utilisation de la beauty data en fait également un acteur à suivre de près.

05. Food care : I’m eating because I’m hormonal

Depuis l’avènement de la superfood, la foodtech concentre ses innovations alimentaires sur un terrain connu et à nouveau en pleine expansion : l’alicament. Terme un peu ringard s’il en est mais qui revêt une réalité bien concrète. On parle des compléments alimentaires, cures, jus, et autres huiles aux mille bienfaits. L’alimentation dépasse ici le stade de la simple nutrition. Elle cherche à atteindre un nouvel objectif : manger beau et manger sain. Comprendre manger ce qui me rendra beau et me conservera en bonne santé (en savoir plus).

Aujourd’hui la médecine allopathique occidentale fait l’objet d’un certain rejet. Cela encourage la recherche de nouvelles solutions naturelles pour réduire l’impact de maladies chroniques et des traitements trop imposants. L’alimentation est au centre de nombreuses préconisations. Chacun se met donc à la recherche du régime parfait.

(1) trends google search 2017
(2) trends google search et associées 2018
(3) Agence Grenade & Sparks
(4) Jérôme Pigniez, fondateur de Silvereco.fr
(5) nellyrodi.com

Crédits : Marisol Ortega

 

Krème

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *